Le ciel s'assombrit pour la distillerie Douence

Saint-Genès-de-Lombaud, Gironde

En fond de vallée, depuis plus de 30 ans, la distillerie Douence n'étant pas aux normes environnementales, pollue riverains et communes voisines
Chemin de Pougnan, Saint-Genès-de-Lombaud, Gironde
Dessin humoristique. Une personne hume une fleur au pieds d'une usine, tandis que les fumées vont vers la campagne ou le riverain comme ses animaux de ferme portent un masque à gaz.
Dessin humoristique. D.R.

Ce mercredi 28 septembre 2016, Cécile Duflot est venue apporter son soutien lors de sa rencontre avec les riverains et les élus locaux de la distillerie Douence de Saint-Genès-de-Lombaud.

 

Cet établissement fut soumis à enquête publique suite à l'annulation de son autorisation d'exploiter. Pourtant communes voisines, commissaire enquêteur avaient rendu un avis négatif en juillet.

 

Et toujours pas d'étude épidémiologique !

Un dossier fumeux qui a 40 ans d'existence !

Ministres et préfets se suivent et la pollution s'amplifie.

Sébastien Dos Santos

Accueil par le riverain

Jean Leblanc

Docteur en Sciences, Université de Toulouse, chargé de mission pour l'UNESCO

Présentation du dossier technique

Marine Schenegg

Présidente de l'Association Label Nature

20 ans de combat !

Nathalie Aubin

Maire de Haux

Riverains et élu-es prennent la parole

Cécile Duflot

Députée de la 6ème circonscription de Paris, ancienne ministre de l'Égalité des territoires et du Logement

Tournée départementale pour la primaire écologiste

Photographie souvenir

avant le verre de l'amitié

Le ruisseau du Lubert, mitoyen de la distillerie Douence

Anne-Laure Fabre-Nadler

Vice-présidente du Conseil départemental de la Gironde

pousse son coup de gueule sur Facebook

"Grosse mobilisation des élus locaux et des riverains de la distillerie de Saint-Genès-de-Lombaud autour de la venue de Cécile Duflot, venue écouter l'inquiétude, le ras-le-bol face à une situation ubuesque : comment expliquer une industrie qui fonctionne encore après de multiples condamnations et mises en demeure pour pollutions, conflits d'intérêt... ?

La localisation de cette distillerie est problématique : dans une vallée encaissée, une zone naturelle d'intérêt environnemental floristique et faunistique, près d'un ruisseau au débit insuffisant pour absorber les rejets, une zone qui s'est depuis peuplée (3 écoles, 1 crèche, de plus en plus d'habitations).

Alors même que les rapports de 1975 et 1985 pointaient déjà qu'aucune extension de la production ne serait souhaitable, elle est passée de 2500 hectolitres par an à 80 000. Tout cela, toute cette inaction qui finit par passer pour de la complaisance, doit cesser. C'est ce message que cette mobilisation chercher à passer : c'est ce combat qu'il faut mener. Je promets mon soutien à ces riverains inquiets, je mets mon statut d'élue à leur disposition pour les aider."