Olite (Erriberri)

Ayuntamiento de Olite / Municipalité d'Olite

Gobernio de Navarra / Nafarroako Gobernua

Entre Ujué et San Martin de Unx, sur la route d'Olite

Déambulation  dans Olite

Siège de la Cour Royale au Moyen Âge, les épaisses murailles et les tours crénelées ont abrité rois et princesses. Déclaré monument national en 1925, le château constitue l'exemple le plus significatif du gothique civil de Navarre, et l'un des plus intéressants d'Europe. 

Une promenade dans les rues étroites d'Olite vous fera passer au pied de nobles maisons de pierre aux blasons prestigieux et splendides avant-toits en bois, le long de galeries médiévales et de splendides églises, sans oublier les murailles romaines. En savoir plus : Tourisme Navarre

Palais royal des Rois de Navarre / Palacio Real de los Reyes de Navarra

Résidence royale au Moyen-Âge, Charles III le Noble (1337-1425) y installe des animaux exotiques tels que girafes, lions et buffles, et fait construire des jardins suspendus tropicaux dans ce palais qu'il préfère entre tous et qu'il veut fastueux.

Le Palais Royal, témoin de cette lointaine splendeur de la cour, occupe un tiers du vieux centre médiéval. Il s'agit en réalité de deux palais construits l'un à côté de l'autre. Du « vieux » palais (XIIème-XIIIème siècle), actuel Parador, seuls demeurent les murs et les tours, alors que le palais « neuf » (XIVème-XVème siècle) reprend magnifiquement le style gothique civil français. En savoir plus : Tourisme Navarre

Eglise Santa María d'Olite / Iglesia de Santa María de Olite

L'église Santa María de Olite est l'une des principales constructions gothiques de Navarre. Sa richesse artistique est aussi intéressante que son histoire. Adossée au Palais royal, résidence préférée de Carlos III le Noble, elle fut utilisée par les monarques navarrais à l'occasion des grandes fêtes et des cérémonies solennelles. 

Sa façade surchargée, sur laquelle est perceptible l'influence des ateliers de Notre-Dame de Paris, retient le visiteur qui cherche à déchiffrer les récits du portail et la polychromie d'origine récupérée après sa restauration. Dans le temple, à nef unique, un retable Renaissance présidé par une Vierge gothique l'attend, ainsi qu'un Christ de la Bonne Mort également gothique.

La façade polychrome constitue l'un des ensembles les plus significatifs de la sculpture gothique navarraise. En dépit de la profusion décorative, elle se caractérise par son équilibre et sa finesse. On peut y distinguer le travail de plusieurs maîtres et l'influence des ateliers parisiens. En Navarre, les églises du Santo Sepulcro d'Estella-Lizarra et de San Saturnino d'Artajona reprennent ce même modèle.

Sous une grande rosace, le grand portail est composé de huit archivoltes sur lesquelles se développe une exubérante décoration végétale. Parmi le feuillage, le visiteur découvre deux figures en prière sous des dais, représentant probablement Jeanne Ière de Navarre et son mari, le roi de France Philippe IV le Bel, qui régnaient sur la Navarre à l'époque où s'est construit le portail. 

Le tympan s'orne d'une Vierge rieuse à l'Enfant et de diverses scènes de la vie de Jésus : l'Annonciation, la Naissance du Christ, le Massacre des Innocents, la Fuite en Egypte, la Présentation au Temple et le Baptême du Christ. Sur le linteau, vous pourrez admirer une pièce où le réel et le symbolique se confondent : un homme grimpé sur un chêne côtoie, parmi d'autres personnages, un être hybride jouant de la cornemuse et un quadrupède grotesque. Le programme iconographique se poursuit des deux côtés de la porte, où vous trouverez des scènes de la vie des apôtres encadrées d'arcatures. En savoir plus : Tourisme Navarre

Mardi 8 aôut 2017 / Martes, 8 de agosto de 2017