Fédération Française de Baryton (FFB)

Festival JAZZ360 à Cénac

Dimanche 5 Juin 2011

Festival JAZZ360 2011, Fédération Française de Baryton

Alain Coyral, Jean-Christophe Jacques (absent le soir du concert), Francis Mounier, Guillaume Schmidt, voici les quatre mousquetaires de la Fédération Française de Baryton. Quatre plus un, puisqu’il faut aussi compter sur l’excellence de Didier Ottaviani à la batterie. Tous originaires du Sud-Ouest, ils se sont lancés un défi à la mesure de leur talent.

 

Fédération Française ? Attention, rien de sportif là-dedans ! Il s’agit avant tout d’une bande de quatre amis qui ont décidé de mettre en lumière ce bel instrument qui sert le plus souvent d’accompagnement aux groupes jazz ou aux fanfares. La place du baryton est en effet le fond d’orchestre où il apporte les notes graves plus que les devants de scène, sous les spots de lumières. Moins esthétique que d’autres instruments, peu maniable (le saxo baryton est imposant), on ne peut pas dire que le baryton est la star des orchestres jazz. Et pourtant !

 

Et pourtant, nos quatre compères de la FFB en font un instrument quasiment novateur. Ils ont en effet recours à plusieurs pédales d’effets qui transforment parfois totalement le son du baryton. Des pédales qui sont le plus souvent utilisées par des artistes de la scène rock que par le monde du jazz.

Proposer 4 instruments quasiment identiques en orchestre était loin d’être chose aisée, mais grâce aux artifices sonores et à la qualité des musiciens, on retrouve quasiment l’esprit d’un groupe, avec la ligne de basse, de mélodie, la rythmique.

Originale, fraîche, explosive, la musique proposée par la FFB offre un jazz-pop qui ne perd ni le sens de la mélodie, ni celui du groove. Le tout avec humour. Le répertoire du spectacle intitulé “Drum’n’Bar” est constitué de compositions originales relevant du jazz comme du dub. Certaines sonorités un peu plus électroniques viennent agiter le tout.

Source : dossier de presse Festival JAZZ360 2011