Avenue de la République

Cénac

Villa Argentina

Ici se trouvait la modeste maison du tonnelier Pierre Loby. Démolie en 1844, cette maison fut reconstruite, modifiée, agrandie par une habitante de Bordeaux, habitant cours de l'Intendance, Madame Superville, alliée à la famille Ampoulange. Baptisée Villa Argentina, elle devint plus tard la propriété de Monsieur et Madame Goursolles qui tenait un garage, de l'autre côté, avenue de Bordeaux. Il faut attendre 1953 pour que, devenue propriété communale, la Villa Argentina soit intégrée au groupe scolaire. Ce n'est qu'en 1994 qu'elle sera aménagée en bibliothèque municipale. Source : Cénac en Entre-Deux-Mers, Jean-Marc et Marie Constantin

ECONOMIE PARTICIPATIVE, LOCALE et CIRCULAIRE > Vente de photographies Haute Définition

35% du prix de vente sera reversé au Centre Communal d'Action Sociale (C.C.A.S.) de Cénac, pour aider la politique sociale en vigueur.